Énergie Verte pour les Citoyens d’Afrique – Ghana

L’initiative Énergie Verte pour les Citoyens d’Afrique (GBE) offre aux citoyens d’Afrique subsaharienne un soutien technique et financier innovant pour utiliser l’énergie solaire dans les zones rurales afin d’améliorer leurs moyens de subsistance et les revenus des ménages. Dans neuf pays sélectionnés en Afrique subsaharienne, dont le Ghana, nous encourageons l’utilisation des technologies solaires dans l’agriculture et pour l’électrification des institutions sociales dans les zones rurales. En collaboration avec des partenaires privés et publics, nous développons des projets durables, renforçons les partenariats entre l’Europe et l’Afrique et formons les Africains au déploiement de la technologie solaire à l’échelle nationale.

Au Ghana, la GIZ possède des années d’expérience dans le déploiement des technologies solaires, ce que permettra d’implémenter plus rapidement les approches innovantes de l’Énergie Verte pour les Citoyens d’Afrique.

EthiopiaBeninCôte d’IvoireGhanaMozambiqueNamibiaZambiaSenegalUganda

Saviez-vous que…?

87 % de la population du Ghana a accès à l’électricité ? C’est l’un des taux d’électrification les plus élevés en Afrique.

… par contre le courant est coupé plusieurs fois par semaine jusqu’à huit heures ?

4 millions de personnes, surtout dans les zones rurales, n’ont toujours pas accès à l’électricité ?

… cela est en dépit du fait que le revenu moyen par habitant d’environ 1 700 euros par an est relativement élevé par rapport aux autres pays africaines ?

Comment nous travaillons

L’initiative Énergie Verte pour les Citoyens d’Afrique s’appuie sur des approches et des structures de mise en œuvre réussies de projets existants. Au Ghana, les mesures ont été planifiées conjointement avec le projet global Energising Development (EnDev) duquel certaines approches (voir expérience pratique) ont aussi été adoptées.

Les groupes cibles du projet dans les zones rurales du Ghana sont les agriculteurs, les petites entreprises, les coopératives, les groupes de femmes, les écoles et les centres de santé.

Le projet propose un enseignement et une formation à la technologie solaire, en particulier pour les systèmes de pompage et d’irrigation solaires et les systèmes d’énergie solaire hors réseau. Les instituts de formation sont soutenus dans l’expansion et la professionnalisation de leurs programmes de formation. Afin de mettre en pratique les connaissances acquises, les agriculteurs, les coopératives et les petits entrepreneurs, ainsi que les écoles et les centres de santé sont soutenus financièrement dans l’acquisition de systèmes d’énergie solaire. En outre, les entreprises sont accompagnées dans le développement de leurs projets et dans la mobilisation de financements auprès des banques et des sociétés de financement public.

Dans le domaine de la promotion des conditions cadres pour l’investissement, les chargés des projets ghanéens  conseillent l’autorité de régulation technique sur l’octroi de licences aux entreprises qui installent des systèmes d’irrigation solaires.

Expérience pratique

Au Ghana, la Énergie Verte pour les Citoyens d’Afrique (GBE) a l’intention de poursuivre l’histoire à succès d’EnDev. Ce projet a soutenu l’installation de pompes d’irrigation solaires dans l’agriculture à petite échelle, pendant son mandat, jusqu’en septembre 2019.

Les pompes installées permettent aux petits agriculteurs d’irriguer leurs champs indépendamment du temps et donc de cultiver leurs sols toute l’année. Le projet a mené des campagnes de marketing en collaboration avec des installateurs privés locaux de pompes solaires.

Le groupe cible était constitué de petits agriculteurs, qui ont reçu une subvention de 33 % pour l’achat de ces pompes solaires. EnDev a soutenu les installateurs locaux en leur fournissant du matériel promotionnel et en leur dispensant une formation. Fin 2018, les installateurs locaux ont pu installer 80 pompes solaires, dont 35 avec l’aide de subventions.

La plupart des bénéficiaires étaient des petits agriculteurs qui apportent leurs produits au marché. Une association communautaire du nord du Ghana a financé 60 % des coûts des systèmes d’irrigation solaire de ses membres par l’intermédiaire d’une banque communautaire. Au lieu de devoir compter sur une fontaine qui s’assèche pendant la saison sèche, les agriculteurs locaux peuvent désormais cultiver leurs produits toute l’année. L’Énergie Verte pour les Citoyens d’Afrique prévoit d’autres projets de ce type.