Energie Verte pour les Citoyens d’Afrique

Contexte de l’initiative

Au nom du Ministère Fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ), cette initiative est mise en œuvre conjointement par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH et la banque de développement KfW.

 

Cette initiative repose sur le triste constat que 570 millions de personnes en Afrique subsaharienne n’ont toujours pas accès aux technologies et services énergétiques modernes. L’approvisionnement en électricité existant dans de nombreux pays de la région ne peut pas couvrir la demande. Avec les technologies limitées disponibles localement, la production d’énergie est coûteuse, inefficace et engendre des effets secondaires néfastes pour la santé humaine. La demande d’énergie en Afrique continuera d’augmenter de manière disproportionnée par rapport à l’offre existante en raison de la forte croissance démographique, de l’importante croissance économique et des standards de niveau de vie de plus en plus élevés dans certaines régions. 

 

La demande en énergie de l’Afrique devrait augmenter de 80 % d’ici 2030. Répondre à cette demande est un défi pour nous tous car le développement économique durable et la réalisation de l’Objectif de Développement Durable (ODD) 7 (accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous) ne sont possibles que si l’énergie est disponible en quantité suffisante. En raison de l’urgence croissante de de limiter et d’atténuer les effets du changement climatique, l’Accord de Paris sur le Climat et le ODD 13 (lutte contre le changement climatique et ses effets) exigent que la croissance en Afrique soit alimentée par des énergies renouvelables.

La partie la plus difficile de ce programme sera l’amélioration significative de l’accès aux énergies modernes et renouvelables dans les zones rurales.

L’initiative  » Energie Verte pour les Citoyens d’Afrique », lancée par le ministre fédéral Gerd Müller en juin 2017, vise à soutenir ces objectifs. Dans le cadre du Plan Marshall avec l’Afrique, l’initiative soutient le développement de systèmes décentralisés d’énergie renouvelable dans les régions rurales d’Afrique avec la participation des citoyens, des structures municipales, des coopératives et des entreprises.

 

Une attention particulière est accordée à la promotion de la création de valeur locale par la fourniture d’énergie aux entreprises et aux institutions sociales telles que les écoles ou les centres de santé, ainsi qu’à l’amélioration des conditions-cadre pour les investissements.

Objectifs de l’initiative

L’initiative  » Energie Verte pour les Citoyens d’Afrique » vise à améliorer les conditions d’approvisionnement énergétique décentralisé dans certains pays d’Afrique subsaharienne avec la participation des citoyens et des entreprises. Les activités se concentreront dans les pays suivants : Bénin, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ghana, Mozambique, Namibie, Sénégal, Ouganda et Zambie. En plus des mesures spécifiques à chaque pays, l’initiative promeut des projets d’énergie renouvelable d’intérêt commun entre les pays et renforce les partenariats entre les acteurs en Europe et en Afrique.

Contribution à l’Agenda 2030 pour le développement durable

Dans le contexte général de la coopération internationale au développement, l’initiative  » Energie Verte pour les Citoyens pour l’Afrique » contribue à l’Agenda 2030 pour le développement durable, qui a été adopté par les États membres des Nations Unies en 2015. Cela s’applique en particulier à l’objectif 7 des ODD qui appelle à garantir l’accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous d’ici 2030. En faisant la promotion de solutions d’énergie décentralisées et renouvelables, l’initiative s’attaque non seulement à la lutte contre la pauvreté énergétique en Afrique, mais contribue également à l’objectif 13 des ODD, de lutte contre le changement climatique, en œuvrant contre la carbonisation croissante en Afrique. Parmi les autres impacts positifs, citons l’ODD 1 (pauvreté), l’ODD 3 (santé), l’ODD 4 (éducation), l’ODD 5 (égalité des sexes), l’ODD 8 (croissance économique durable) et l’ODD 17 (partenariats mondiaux).

Une énergie propre et abordable pour l’Afrique rurale

Les grandes centrales électriques et les entreprises ne sont pas les seuls fournisseurs d’électricité. L’expérience allemande montre que les citoyens, les municipalités et les coopératives peuvent également jouer un rôle décisif dans la transformation des systèmes énergétiques basés sur des ressources énergétiques renouvelables décentralisées.

 

C’est pourquoi la participation des citoyens, des petites et moyennes entreprises, des municipalités, des associations publiques et des coopératives énergétiques est également au centre de cette initiative, sous la direction du Ministre Fédéral Dr. Müller. Avec leur capital, leur travail, leurs connaissances contextuelles et leurs idées, les populations locales contribuent à la planification, à l’installation et à l’exploitation de systèmes d’approvisionnement en énergie dans les zones rurales d’Afrique, dans le respect du climat et de l’environnement. En même temps, les citoyens locaux, en tant que copropriétaires et coopérateurs de ces systèmes énergétiques, sont responsables et intéressés par leur entretien.

Représentants spéciaux pour l’énergie en Afrique

Bärbel Höhn

Représentante spécial du BMZ pour l’énergie en Afrique 

Ancien ministre d’État,
Membre du Bundestag allemand (2005-2017),
Président du Congrès mondial sur les énergies renouvelables 

“L’initiative “Green People’s Energy for Africa” vise à permettre aux habitants des zones rurales de neuf pays africains d’avoir accès à l’électricité grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables et à créer ainsi de nouveaux revenus, emplois et perspectives, par exemple par la transformation des fruits, le refroidissement, les moulins, le travail de soudure ou de forge et bien plus encore.”  

Josef Göppel

Représentant spécial du BMZ pour l’énergie en Afrique 

Membre du Bundestag allemand (2002-2017),
Président de Landcare Allemagne 

 

“L’initiative “Green People’s Energy for Africa” sera particulièrement efficace pour apporter des services énergétiques modernes aux zones rurales si elle s’inspire des bonnes approches qui existent déjà. La formation des jeunes Africains aux énergies renouvelables est particulièrement importante pour moi car ils peuvent contribuer efficacement au développement durable en tant que spécialistes qualifiés dans leur pays d’origine.”

L’initiative “Green People’s Energy for Africa” est accompagnée par les représentants spéciaux pour l’énergie en Afrique, Bärbel Höhn et Josef Göppel. Ils agissent en tant qu’“ambassadeurs” de l’initiative à titre honorifique et encouragent activement un échange de connaissances germano-africain ainsi que des partenariats dans le domaine de l’énergie entre l’Afrique et l’Europe. En tant qu’anciens membres du Bundestag allemand, ils possèdent une expertise et une expérience étendues dans les domaines de l’énergie, du climat et de l’environnement. Ils sont en mesure de contribuer à la mise en œuvre de l’initiative “Énergie populaire verte pour l’Afrique” grâce à leur vaste expertise dans le secteur de l’énergie ainsi qu’à leur expérience politique et à leurs réseaux. 

Thèmes de l’initiative