Un nouveau cap pour l’introduction de mini-réseaux de coopérative en Ethiopie

Dans une démarche révolutionnaire pour l’électrification rurale en Afrique, l’initiative Énergie verte pour les citoyens en Éthiopie et ses partenaires des secteurs de l’énergie, des coopératives, de la finance et du privé ont posé un tournant pour permettre aux coopératives d’établir et de gérer des mini-réseaux en Éthiopie. Un nouvel ensemble de directives est désormais disponible pour développer des projets de mini-réseaux basés sur des coopératives, ainsi qu’un concept de financement et des suggestions pour combler les lacunes réglementaires restantes.

« Lorsque nous avons lancé cette initiative, notre objectif était de créer une plus grande sensibilisation aux mini-réseaux gérés par des coopératives en Ethiopie. Je pense que nous avons maintenant franchi une étape fructueuse vers la réalisation de ces objectifs« , déclare M. Sahele Tesfaye, conseiller principal au ministère fédéral éthiopien de l’eau et de l’énergie, à propos des nouvelles lignes directrices.

Les différentes expériences dans différents pays sont révélatrices pour les parties prenantes travaillant en Éthiopie. Avec ces directives, nous avons un sentiment d’appartenance pour toutes les personnes impliquées dans le déploiement des mini-réseaux coopératifs

Alem Gebru, fondatrice et directrice générale de la société solaire leader Modify Electromechanical Systems and Solutions PLC et membre de l’Association éthiopienne pour le développement de l’énergie solaire

Plusieurs options de propriété, de gestion et d’exploitation des mini-réseaux sont désormais envisageables, ce qui permet différentes constellations de partenariats entre le secteur coopératif et le secteur privé, parallèlement à un modèle uniquement dirigé par les coopératives. « Les différentes expériences dans différents pays sont révélatrices pour les parties prenantes travaillant en Éthiopie. Avec ces directives, nous avons un sentiment d’appartenance pour toutes les personnes impliquées dans le déploiement des mini-réseaux coopératifs« , confirme Mme Alem Gebru, fondatrice et directrice générale de la société solaire leader Modify Electromechanical Systems and Solutions PLC et membre de l’Association éthiopienne pour le développement de l’énergie solaire (ESEDA).

Les directives ont emprunté les meilleures pratiques d’autres pays et ont intégré le contexte et l’histoire spécifiques du secteur coopératif et énergétique de l’Éthiopie. Les principales parties prenantes vont maintenant tester les modèles de gestion et de financement élaborés . Des fonds internationaux se sont récemment engagés à lancer des appels d’offres et à développer plus de 200 sites de mini-réseaux en Éthiopie. Comme l’explique un représentant du ministère fédéral éthiopien des finances, « Notre ministère travaille en étroite collaboration avec la Banque mondiale sur le projet d’électrification éthiopien. Nous apprécions les efforts déployés dans le cadre de ce projet, car il permettra d’atteindre des zones reculées difficiles à électrifier. Ces directives aideront également à générer un cofinancement pour ces types de projets à l’avenir. »