Solide financement des systèmes d’énergie solaire à des fins commerciales

Quiconque veut investir dans les technologies futures a besoin de capitaux. GBE Bénin encourage donc les institutions de microfinance (IMF) et les coopératives à financer la diffusion rapide des machines à énergie solaire dans les régions rurales du Bénin – avec l’aide du mécanisme de financement basé sur les résultats (RBF).

L’un des objectifs de GBE Bénin est de soutenir les agriculteurs et les entreprises des zones rurales dans l’acquisition de technologies à énergie solaire. Toutefois, comme ces machines et appareils sont souvent à forte intensité de capital, il faut des modèles de financement qui fonctionnent et qui, dans le meilleur des cas, contribuent à développer un marché pour ces futures technologies.

Fin 2020, le GBE Bénin a donc invité dix IMF, ayant une expérience du financement agricole, à une discussion. Il s’est avéré que la plupart d’entre eux avaient déjà financé diverses installations agricoles. Mais aucune des IMF interrogées n’avait d’expérience en matière d’énergies renouvelables. Le secteur était considéré comme risqué par beaucoup.

Avec cette expérience, la GIZ Bénin a récemment lancé le mécanisme RBF dans le but de promouvoir les prêts pour l’acquisition de technologies agricoles à énergie solaire. Ce mécanisme encourage les institutions de microfinance à accorder des prêts pour l’utilisation productive de l’énergie solaire.

La subvention est structurée de manière à encourager les entreprises agricoles à acheter des machines agricoles à énergie solaire grâce à des conditions de prêt plus longues, des exigences de garantie simplifiées et l’introduction de la technologie « Pay-As-You-Go ». Le mécanisme RBF favorise deux types de financement : un fonds d’amorçage pour les IMF qui se sont associées à une entreprise solaire et ont lancé leurs produits financiers, et une subvention liée à un prêt pour chaque prêt accordé aux utilisateurs finaux de machines solaires.

Après la première réunion, à laquelle a également participé l’association professionnelle des institutions de microfinance CIDR Pamiga, trois institutions de microfinance ont maintenant signé un accord de partenariat avec une entreprise solaire. Tous les participants sont très intéressés par une collaboration avec le secteur solaire. Beaucoup considèrent que le mécanisme RBF est opportun et utile pour réduire le risque d’investissement et faciliter l’entrée sur le marché.

Le projet encourage aussi spécifiquement la participation des femmes dans ce secteur. Vous trouverez de plus amples informations sur le site web.