Pratiquement tout numérique : la formation aux temps de Corona

L’échange entre les enseignants allemands et africains des écoles professionnelles est également possible pendant la pandémie : Une plateforme numérique avec du matériel pédagogique interactif est désormais disponible pour l’éducation et la formation des futurs installateurs solaires en Afrique.

Au cours des deux dernières années, VET4Africa a formé près de 100 enseignants d’écoles professionnelles d’Afrique en tant que multiplicateurs pour la formation à la construction de systèmes photovoltaïques.

Le projet éducatif VET4Africa est mis en œuvre par le Bildungswerk der Bayerischen Wirtschaft (bbw) en étroite collaboration avec la municipalité de Wildpoldsried et avec le soutien financier de l’initiative Energie Verte pour les Citoyens d’Afrique (GBE). Des écoles professionnelles bavaroises engagées participent au projet pendant les formations ainsi que dans le cadre de missions de mentorat dans les pays d’origine des participants. Jusqu’à présent, les formations ont eu lieu au Centre d’éducation écologique de Wildpoldsried. Mais que faire lorsque, en raison des restrictions de voyage actuelles, les rencontres en face à face ne sont plus possibles ?

Au cours de plusieurs réunions de rédaction, les enseignants des écoles professionnelles allemandes participantes ont numérisé, en collaboration avec des experts, le contenu du cours « Système de formation photovoltaïque modulaire » et ont également utilisé la plateforme d’apprentissage mondiale Moodle. Le résultat est un format de formation numérique interactif avec lequel les enseignants des écoles professionnelles peuvent être formés en ligne en tant que formateurs et accompagnés à distance depuis l’Allemagne.

La base du nouveau contenu numérique est le système de formation photovoltaïque modulaire conçu par VET4Africa, qui sert d’introduction au domaine de la production d’énergie photovoltaïque. En plus des bases théoriques de la technologie électrique et énergétique, les étudiants professionnels africains doivent recevoir des connaissances sur les particularités du photovoltaïque. En particulier, la partie pratique (par exemple, l’assemblage de panneaux solaires, de batteries et de régulateurs de charge dans un système d’énergie photovoltaïque fonctionnel) aide les étudiants des écoles professionnelles à combiner les connaissances théoriques avec le travail pratique en mettant en pratique les compétences manuelles et en approfondissant les objectifs d’apprentissage théoriques. Grâce à ce nouveau format, les enseignants des écoles professionnelles reçoivent désormais du matériel pédagogique numérique pour transmettre les connaissances théoriques nécessaires mais aussi des exemples pratiques de manière concrète. Par exemple, de courtes vidéos fournissent des explications variées sur des questions complexes. Un cahier d’exercices, qui inclut des solutions et des exercices numériques ou du matériel pédagogique relié par un code barre, a été rédigé. Le contenu est disponible sur la plateforme d’apprentissage Moodle et peut désormais être utilisé aussi souvent que souhaité dans des cours partout dans le monde.

Cette année, les multiplicateurs déjà formés à « Wildpoldsried » seront guidés dans l’utilisation optimale de la nouvelle plateforme numérique. Avec l’aide des enseignants des écoles professionnelles allemandes, ils formeront à l’avenir d’autres enseignants, élèves et étudiants de leur pays aux principes de base du photovoltaïque sur place ou dans le cadre d’un événement hybride.