Irrigation solaire – GBE forme des formateurs et des stagiaires

Les systèmes d’irrigation solaires sont une bonne alternative aux pompes à moteur diesel. Cependant, les utilisateurs finaux et les stagiaires doivent être formés pour utiliser et diffuser cette technologie de manière durable. En septembre 2021, GBE Éthiopie a donc lancé de courtes formations pour les formateurs, les techniciens, les consommateurs et les enseignants des instituts de formation professionnelle. 

« La particularité de la formation est qu’elle s’adresse également aux utilisateurs finaux, qui sont également cruciaux pour le développement du secteur de l’irrigation« , explique Aychilum Sija, ingénieur en irrigation. Il est l’un des 100 participants formés à l’irrigation solaire par  GBE Éthiopie.

« Grâce à un enseignement et à une formation de qualité dans le domaine de l’irrigation solaire, nous créons une base permettant à la technologie et aux connaissances associées de s’implanter et de se répandre plus rapidement« , explique Feven Bekele, coordinatrice du programme de formation de GBE Éthiopie.

La formation d’un total de 11 formateurs a été la première étape. Dans un deuxième temps, GBE Éthiopie forme actuellement un total de 100 professionnels des secteurs de l’énergie solaire, de l’irrigation et de l’agriculture, ainsi que des instituts de formation professionnelle, tant sur le plan théorique que pratique, à cette technologie, qui est encore relativement nouvelle en Éthiopie.

Les systèmes d’irrigation solaires présentent de nombreux avantages par rapport aux pompes diesel. Ils peuvent être exploités de manière plus rentable et permettent une utilisation parcimonieuse des ressources en eau. « Je suis très heureux qu’il existe une alternative pour l’irrigation, car de nombreux agriculteurs sont confrontés au fait que le diesel n’est pas disponible de manière régulière. Et ils se plaignent également des coûts de maintenance élevés« , explique Alem Dema, participant au cours et expert en développement. « Grâce à la formation, j’ai acquis des connaissances essentielles qui me permettront de mieux soutenir les consommateurs à l’avenir« , ajoute-t-elle. L’ecclésiastique Tesera Baje est d’accord. « La formation m’a montré qu’une pompe à énergie solaire peut remplacer avantageusement une pompe alimentée par un générateur diesel. Je vais partager ces connaissances à la maison.« 

Le projet prévoit maintenant de mettre en place des sites de formation supplémentaires pour l’irrigation solaire dans deux autres institutions. « De cette façon, nous faisons d’une pierre deux coups. D’une part, nous diffusons le savoir-faire par des canaux supplémentaires, et d’autre part, les formateurs et les enseignants des écoles professionnelles que nous avons formés peuvent directement appliquer et transmettre les compétences qu’ils ont acquises« , explique Feven Bekele.

GBE Éthiopie a mis en œuvre l’action de formation en coopération avec le ministère éthiopien de l’eau et de l’énergie (MoWE) et le ministère éthiopien de l’agriculture (MoA) et l’a coordonnée avec l’antenne éthiopienne des centres d’innovation verte en agroalimentaire (GIAE).