GBE soutient l’expansion d’un parc solaire dans la sous-région du Nil-Occidental

Radio Pacis, dans le nord-ouest de l’Ouganda, montre à quoi peut ressembler un avenir climatiquement neutre pour les stations de radio : son parc solaire n’alimente pas seulement ses propres activités radiophoniques en énergie sans carbone – l’hôpital régional et de nombreuses entreprises locales de la région, caractérisée par de graves pénuries d’électricité, bénéficient également de l’énergie propre produite par la station de radio locale. Aujourd’hui, avec l’aide du Fonds dédié aux petits projets du programme Énergie Verte pour les Citoyens (GBE), Radio Pacis a une fois de plus augmenté considérablement sa capacité de production d’électricité, contribuant ainsi à stabiliser le réseau électrique régional et à réduire les coupures de courant.

Radio Pacis exploite sa station de radio dans la ville provinciale d’Arua, dans la région du Nil-Occidental au nord-ouest de l’Ouganda, à moins de 20 kilomètres de la frontière avec la République démocratique du Congo. Le réseau électrique national de l’Ouganda n’atteint actuellement pas cette distance. Lorsque le fournisseur d’électricité régional, la West Nile Rural Electrification Company (WENRECo), a été incapable de fournir de l’électricité pendant des mois en 2007 et en 2008, les producteurs de radio ont dû passer à des générateurs diesel pour pouvoir continuer à émettre.

Les générateurs diesel n’ont pas seulement pollué la qualité de l’air à Arua. Le diesel a également fait exploser les coûts énergétiques, privant presque la station de radio de son existence. Rien qu’en 2008, 87 000 euros de frais d’électricité se sont accumulés. La direction a dû trouver une solution durable, et la fermeture de la station a même été envisagée.

La direction de Radio Pacis a courageusement décidé de produire sa propre électricité avec son propre système photovoltaïque, une solution plus durable. Dès 2008, Radio Pacis a installé son premier parc solaire photovoltaïque avec stockage d’électricité. Comme le système photovoltaïque de 230 kWp produisait plus d’électricité que la station de radio n’en avait besoin, Radio Pacis a injecté le surplus d’électricité dans le réseau WENRECo. Ainsi, d’autres entreprises de la région ont bénéficié d’énergie pour leurs activités commerciales, et Radio Pacis a contribué à stabiliser le réseau régional et à réduire les coupures de courant. En 2014, la station radio a même augmenté sa capacité à 300 kWp.

Désormais, avec le soutien d’Énergie Verte pour les Citoyens (GBE), la station a considérablement augmenté la capacité de son parc solaire à plus d’un demi-mégawatt. Grâce à cette forte augmentation de capacité, Radio Pacis contribue à stabiliser l’alimentation électrique à Arua et dans toute la région du Nil-Occidental, où vivent plus de 4 millions d’Ougandais. Cela permet également de réduire les coupures de courant et l’utilisation de sources d’énergie fossiles telles que les générateurs diesel, protégeant ainsi le climat et l’environnement de la région. Radio Pacis a réussi à obtenir le financement nécessaire de 200 000 euros auprès du Fonds dédié aux petits projets de GBE.

Étant donné que toutes les écoles, universités, hôpitaux et entreprises de la région dépendent de l’électricité fournie par la compagnie d’électricité WENRECo, ils bénéficient désormais de l’électricité supplémentaire que le parc solaire alimente dans le réseau. L’utilisation productive de l’électricité pour l’économie locale devrait faire un grand bond en avant et apporter plus de valeur ajoutée à la région. Les soins de santé des citoyens locaux devraient également s’améliorer.

Pour informer les habitants de la région sur les énergies propres, respectueuses du climat et durables comme l’énergie solaire, il n’y a pas meilleur canal d’information que la radio locale. Grâce à ses deux fréquences, Radio Pacis utilise sa portée pour informer les auditeurs des nouvelles possibilités, bien sûr dans les 5 langues locales de la région. Elle émet également en arabe pour atteindre les communautés de réfugiés dans la région frontalière avec le Sud-Soudan.

Avec des programmes tels que « Go Green », la station sensibilise les communautés locales à la protection de l’environnement, au recyclage, à la reforestation, à la préservation des zones humides et, bien sûr, aux énergies renouvelables.  En 2014, Eurosolar a décerné à Radio Pacis le Prix solaire européen pour son engagement en faveur de l’énergie. Radio Pacis a également remporté divers prix journalistiques en reconnaissance de son engagement pour les questions sociales et sociétales.