Des détenus apprennent à irriguer des champs à l’énergie solaire

En générale, Énergie Verte pour les Citoyens Ghana (GBE) subventionne les agriculteurs qui souhaitent se procurer des systèmes de pompage et d’irrigation à l’énergie solaire. Parfois, les demandes proviennent de sources inattendues. Dans ce cas, du ministère ghanéen des prisons. 

« Il arrive que nous ne pouvons pas prévoir le déroulement de nos projets. Il se passe alors des choses auxquelles nous n’avions pas pensé« , explique Rafael Wiese, directeur de GBE Ghana, un sourire aux lèvres. Il y a quelques semaines, un employé du ministère des prisons ghanéen l’a contacté pour l’inviter à l’inauguration d’un système d’irrigation solaire que le ministère avait acheté à une société ghanéenne d’énergie solaire.

Normalement, les agriculteurs ghanéens qui achètent un système de pompage et d’irrigation à l’énergie solaire auprès de l’une des cinq entreprises ghanéennes partenaires de GBE reçoivent une subvention de 40%. Le ministère a également obtenu cette subvention.

Lors de l’inauguration, Rafael Wiese a été informé de l’usage que le ministère des prisons prévoit pour cette l’installation. Dans la prison proche du lac Volta, les détenus apprendront à irriguer les champs dans le cadre de l’agriculture et les techniques à utiliser pour ce faire. Grâce à une pompe à énergie solaire, ils économisent les frais de diesel et peuvent cultiver des fruits et des légumes tout au long de l’année.

« Nous les formons pour la période post-pénale afin qu’ils aient une perspective économique et ne répètent pas les mêmes erreurs que celles pour lesquelles ils sont aujourd’hui derrière les barreaux« , a expliqué Akumfi Ameyaw Buanya, directeur exécutif du ministère des prisons.  « Et avec l’aide de Dieu, ils suivront un meilleur chemin que celui qu’ils ont suivi jusqu’à présent« , a conclu M. Buanya avant que tous présents n’entonnent un chant de louange.