Conditions-cadres pour une bioénergie durable en Côte d’Ivoire

Avec 1 200 millions de tonnes de biomasse par an, la Côte d’Ivoire dispose d’un excellent potentiel de production de bioénergie. Dans ce contexte, les principaux acteurs de ce secteur ont étudié le plan d’action national pour la bioénergie et formulé des recommandations commerciales. La réunion était organisée par le ministère de l’énergie (MPEDER) en collaboration avec Energie verte pour les Citoyens.

Du 6 au 8 juillet 2021, des acteurs privés et publics du secteur de la bioénergie ont discuté de la valorisation du potentiel de la biomasse en Côte d’Ivoire, des opportunités qui en découlent ainsi que du cadre politique et règlementaire pour le développement de ce secteur. C’est dans la ville historique de Bassam, la première capitale du pays, que les participants ont discuté du plan d’action national pour la bioénergie et du document préparatoire du code de la bioénergie.

« Avec notre atelier, nous avons réuni autour de la table un grand nombre d’acteurs importants du secteur, discuté avec eux des questions essentielles et formulé conjointement des recommandations d’actions« , a déclaré Nathalie Weisman, responsable de GBE en Côte d’Ivoire.

GBE a organisé la réunion en collaboration avec le ministère ivoirien en charge de l’énergie. Au titre des recommandations issues de cet atelier, figurent l’harmonisation de toutes les lois internationales et nationales dans le domaine de la bioénergie, l’implication des populations rurales dans la stratégie nationale et la coordination des activités et des compétences entre les différents acteurs.

 » Avec les résultats, la Direction Générale de l’Energie peut faire avancer la promotion de la bioénergie au niveau national et consolider les relations avec les parties prenantes dans le contexte de la crise énergétique ivoirienne « , a déclaré Nathalie, satisfaite. La coopération entre le ministère ivoirien de l’énergie et GBE vise à améliorer les conditions-cadres pour les énergies renouvelables en Côte d’Ivoire.

Contexte : Selon une étude des potentiels des énergies renouvelables dans l’agro-industrie ivoirienne (en allemand) du ministère fédéral allemand de l’économie et de la technologie (BMWi), les conditions initiales pour l’utilisation durable de la bioénergie en Côte d’Ivoire sont excellentes. Au total, environ 1 200 millions de tonnes de biomasse sont produites. Selon un rapport du BMWi, ce potentiel est encore insuffisamment exploité. Cependant, certaines entreprises couvrent déjà leurs propres besoins en électricité grâce à la biomasse.